Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

La WAB labellisée « Grande école du numérique »

Enseignement

Ouverte il y a tout juste six mois, la Wab conforte tout son intérêt pour le territoire avec sa récente labellisation et ses nombreux projets de développement.

Ouverte en septembre, cette Société Coopérative d’Intérêt Collectif (Scic) forme, en trois ans et en alternance en entreprise, aux différents métiers du numérique. Ils sont actuellement dix élèves à suivre ce tout nouveau cursus. « Nous pourrions remplir des classes de quarante, mais nous avons fait le choix de privilégier le confort et un enseignement qualitatif et personnalisé », précise Mélanie Canelli, la responsable formation de la Wab. En avril, une nouvelle promotion de quinze élèves rejoindra l’école. La Scic vient en effet d’obtenir le label « Grande école du numérique », distinction gouvernementale ouvrant à une nouvelle formation s’adressant en permier lieu aux jeunes issus des quartiers prioritaires, souvent en difficulté face à l’accès à l’emploi.

« Les jeunes du quartier recrutés en priorité »? Mélanie Canelli

Justement, la Wab implantée rue Fonbalquine qualifiée comme tel, privilégie le recrutement de ses stagiaires parmi les habitants du quartier à hauteur de 50 % de cette nouvelle promotion. « L’objectif est presque atteint », glisse la res-ponsable, « aucune qualification ou diplôme ne sont requis pour cet enseignement appelé Sésame Numérique. Tout l’intérêt est ici de former des jeunes sur une période courte de six mois à des nouvelles technologies répondant aux besoins et aux attentes des entreprises ». Et Mélanie Canelli l’assure : « Près de 80 % des stagiaires seront embauchés à l’issue de cette formation ». Un chiffre qui laisse rêveur sur un territoire sinistré par le chômage. Le numérique comme débouché de développement économique, c’est là tout le pari que s’est lancé la Wab. Ses formations ne s’arrêtent d’ailleurs pas aux seules personnes en recherche d’emploi ou en reconvertion profesionnelle. L’école propose en effet également un accompagnement à la transition numérique pour les chefs d’entreprise et leurs salariés. En six mois, une cinquantaine de TPE et PME du département a ainsi fait appel à la structure bergeracoise. « Là encore, ce sont des formations très personnalisées », indique Alban Brettes, le directeur de la Wab, « nous fonctionnons sur des petits groupes -jamais plus de trois personnes par sesssion- afin d’être très pragmatiques. Cela passe par la création de site web, la promotion de l’entreprise sur les réseaux sociaux, mais aussi par un diagnostic et l’accompagnement pour l’obtention de fonds ». L’engouement des entreprises locales pour ce dispositif démontre tout son intérêt. Le partenariat des collectivités territoriales à la Scic -ses responsables en sont conscients- est aussi indéniablement une assise rassurante pour ces dernières qui se fient plus aisément aux formateurs de la Wab. L’Europe, la Région, le Département, la Cab et la Ville sont en effet les principaux actionnaires de cette école du numérique. Face au succès, la Wab songe d’ores-et-déjà à l’avenir, qu’elle voit en grand. « Nous avons un projet de création d’un groupement d’employeurs », poursuit Alban Brettes, « il devrait voir le jour dans le courant de l’année et a pour ambition de mutualiser les ressources humaines et matérielles entre entreprises ». Un incubateur d’entreprises devrait également se matérialiser d’ici septembre, ainsi qu’une star up de résidence intergénérationnelle à l’horizon 2018. De nombreux projets de développement sont donc en cours. Il faudra cependant pour la Wab pousser les murs de ses locaux actuels, trop exigus pour ses ambitions. Sur ce point, le directeur dit avoir anticiper le coup. Il serait en effet en discussion avec l’enseigne Fnac pour partager les locaux de l’ancien magasin Forum, dans la rue de la Résistance. « Les négociations sont en cours », lâche Alban Brettes, « rien n’est encore acté, nous sommes une société coopérative, il n’est donc pas question que nous soyons étranglés par un loyer trop élevé ». Pas d’inquiétude cependant, la Wab mise sur l’avenir en toute sérénité.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.