Fil info
21:54 L’ dans tous ses états: https://t.co/npjyHB909b
21:37 Merci. Le Pont Saint Chrétien Chabenet dans l’Indre, département où j’ai eu la chance de travailler pend… https://t.co/oXJrlcTpXJ
18:10 Rire
18:06 Merci bien, hein ! Tout le monde en nervous breakdown.
17:59 Bonjour huber
15:46 Ca risque pas de s'arranger avec une uberisation du travail.

Funs ! Le « Impromptus de Bellac »

En « lever » de soirée, tant le lundi que le mardi 3 et 4 juin où par deux fois le théâtre du Cloître a fait le plein pour « L'Avant-Scène » du théâtre amateur, l'option théâtre du lycée Jean-Giraudoux était « boosté » par des petites (mais quels textes et quelles demandes de présence...) formes littéraires nées dans le frais esprit des écrivains de la « Compagnie du Dagor » qui sont aussi « profs de théâtre »... les élèves de seconde...

Enfin, les élèves... Un jeune homme très équilibré, sans cesse en réflexion sur le monde qui croise une noria de jeunes femmes très en voix, très en colère.

Et encore, en colère... Elles sont contre. Contre quoi ! Contre tout, pourvu que ça fasse du bruit et que le nombre donne de l'importance à l'expression (tiens ! On a l'impression d'avoir vécu récemment ce phénomène...). Lui est contre,

aussi, aime manifester, gueuler, aussi... mais avec des arguments.

Et la verticalité de son langage en fait une idole. Ou du moins espéré comme idole. Mais lui n'en a absolument pas envie et juste avoir le droit de « mettre sa main dans la gueule d'un con »... Pas plus.

Puis il se fond en un Alain Delon qui en 1973 chantait avec Dalida « Paroles, Paroles » et les filles l'entouraient de mots/câlins... Une énorme bouffée de rire naissait...

En début de second acte, avant les lourds textes de Joël Pommerat portés par les élèves de terminale, la troupe est à nouveau intervenue, en arrière de public pour d'autres « Impromptus » dédiés eux, au théâtre et à ses publics... Là aussi, réflexion, questionnement et rire... Donc, du théâtre réussi. Bravo et on les garde sous la main pour deux ans encore.

A. CLAVE

 

Légende photo: Les élèves de seconde.