Fil info
20:29Dordogne : Chasse au syndicaliste à la Sobéval -> https://t.co/9IBNUkTIvO
18:41Indre : Un nouveau jumelage sur fond de projet économique -> https://t.co/jOjQQAwo70
18:40Indre : 200 lycéens pour le climat -> https://t.co/ghQqNEAhih
18:39Indre : [intégral] Entre traditions et innovations -> https://t.co/7OJxmkL5je
18:07RT : Ce qui se passe ici avec la liaison Perpignan-Rungis c’est aussi la conséquence de la libéralisation du fret ferrov… https://t.co/Ubew1U4Aei
17:55RT : Tête de liste pour les européennes, a fait face sur à la vulgarité absolue d'un improbable… https://t.co/tDujckou22
17:24RT : Pour l'humain et la planète d'abord ! était à la marche à Paris. https://t.co/7KKSQc6Mfg
17:24RT : Le glyphosate pollue, le glyphosate est un poison. C'est la raison pour laquelle nos députés européens se battront… https://t.co/qlP87HuAuO
16:47Saint-Gaultier : Gérard Laude expose ses œuvres pour la première fois -> https://t.co/kasdDr0c7A
16:44La Châtre : Une résidence pour seniors dans le quartier Saint-Lazare -> https://t.co/fnvOlrcuSH
15:41Périgueux : Apprentissages et travaux -> https://t.co/RklGmcjxRW
14:22Boulazac : Mobilité danoise et gourmandises à Métro -> https://t.co/1zzKln03hk
11:34RT : La déontologie et la liberté d'expression convoquées à leur tour par la DGSI https://t.co/LJGceBICkS
11:22RT : ⚠️ [] ⚠️ La est placée en ⛈️ par . Des averses à caractèr… https://t.co/G3WCoSiLEe
09:46RT : La est en alerte jaune aux 🌩️. Soyez prudents dans vos déplacements et si vous pratiquez u… https://t.co/paTzzgZeGb
07:59France : Brossat : « Les 5% sont à portée de main » -> https://t.co/72MgMbyeNJ
07:51# # - : Hervé Labetoulle ancien résistant, partage son histoire -> https://t.co/ZWbLrKNqam
07:49# # - : A hurler de silences... -> https://t.co/zobI35vBDL
07:47# # - -Yrieix-la-Perche : Contes en musique pour Coquelicontes -> https://t.co/a2L8gOLnu1
07:46# # - : Le club de foot prépare ses 70 ans -> https://t.co/AxopmlqSew
07:44# # - -Yrieix-la-Perche : Rester actif et bien se nourrir pour être en forme -> https://t.co/rqEZf8Evjh
07:39# # - : Aurora, sur la route de la créativité et des festivals -> https://t.co/FDhPQDMGlr
07:38# # - : 3 jours de fête et des nouveautés -> https://t.co/6ErmOQw6me
07:35# # - -sur-Vienne : Les composteurs partagés -> https://t.co/QgLTGM6cmq
07:34# # - -Junien : Un Rabelais toujours jeune à La Mégisserie -> https://t.co/lKxTzzJeNt
07:32# # - -Junien : De la danse poignante sur la scène de La Mégisserie -> https://t.co/rBbaf2waIK
07:29# # - : Retrouver sa part d’enfance avec la nouvelle saison de l'Opéra de Limoges -> https://t.co/AxX86V6MPC
07:27# # - : Le jeu fait sa fête demain à la ludothèque -> https://t.co/mFm0lcQVtl
07:24# # - -Vienne : Une programmation culturelle riche pour le vaste territoire d'ELAN -> https://t.co/F0MJRWER7s
07:22# # - -Germain-les-Belles : Le circuit du Martoulet inauguré -> https://t.co/zQuhQW6D3t
07:20Région : « Le contournement Est (de Limoges) n’est pas enterré » -> https://t.co/Zg61eSc3xo
07:16France : Les bébés entassés comme la volaille en batterie? -> https://t.co/XmsVUyIRng
07:13Région : Vins Noirs offre le premier prix du roman policier Francophone -> https://t.co/wwgCLJwSEp

«Nous avons fait un beau voyage»

Il était environ 21 h 20, on grignotait une délicatesse alsacienne sucrée ou salée avec un petit cidre bio et nous venait à l'oreille «Nous avons fait un beau voyage», de Reynaldo Hahn dans un bruissement de sourires et d'oeil lumineux.

Nous venions, effectivement, trois heures durant... de voyager. Loin, si loin, à l'invitation du collectif «La grosse situation» (Alice Fahrenkrug, Bénédicte Chevallereau, Cécile Delhommeau et l'homme de la situation, Clovis Chatelain... (plus Lucie Chabaudie en collaboratrice artistique).

Le rendez-vous était donné par un beau samedi frais de mai à 18 h 30 à la salle des fêtes de Peyrat-de-Bellac (la troupe nous avait amené en début de saison passée au château du Fraisse pour «La France Profonde»).

L'ambiance bruisse et d'un coup, une puis deux voies féminines organisent la troupe constitué de très nombreuses personnes (belle surprise pour l'équipe de Bellac sur Scène, des spectateurs sont même venus de Bordeaux...), l'une d'entre-elles debout sur une chaise. On confie ses papiers, ses clefs de voiture, on éteint son portable et par un couloir un pénètre dans une salle des fêtes décorée uniquement de lampions jaunes/blancs et d'un tas, le long d'un mur, de duvets et de sacs à dos.

On a donc confié nos tâches administratives et techniques et chacun s'équipe car... on attend le car pour voyager. L'ambiance monte car personne ne sait rien. Mais alors, rien du tout. Le bus a un peu de retard puis... Clovis, dépité informe «Le chauffeur a pris en stop trois Sénégalaises qui en vérité étaient sans papier, tout le monde est à la gendarmerie de Bellac»...

L'une des intervenantes : «On fait des banderoles et on envahi le centre de rétention de Bellac». «On ne peut pas rester indifférent !». Oui mais, alors, ce voyage...

On enlève le sac à dos, le duvet, on s'assoit ou se couche dessus... et d'un coup d'un seul, sur leurs frêles épaules mais leurs forts caractères trempés d'une riche expérience (déjà 8 voyages extraordinaires, dont le «voyage perché au quartier Saint-Michel dans la flèche de la cathédrale, à 94 m au-dessus du niveau zéro du quartier...») elles nous amènent dans leurs voyages.

Ceux que que l'on aimerait toujours faire. Ceux qui donnent envie, si ce n'est par l'effort ou moins par la lecture, de passer de l'ordinaire à l'extra-ordinaire. De se prendre par la main. Or, en cette belle fin d'après-midi, ce sont elles qui nous ont pris par la main et nous ont amené dans leurs rêves, leur lecture sociétale, leurs envies de mieux ensemble, de partage simple. De goût de la mer des pêcheurs bretons aux coupeurs de cannes de la Réunion. On voyage, à pied, sur l'autoroute A65 «la plus cher de France», la veille de son inauguration et on plonge dans la nature.

La scène est composée d'acteurs et de spectateurs mêlés et tout le monde est «bien». La vitesse est interdite, mais pas les coups de gueule, les urgences à ne rien faire comme les oubliés collectifs sont en lumière dans la pénombre et on voyage. Assis, semi-couchés, debout.

Et, comme pour enfin partir, on se retrouve dehors, avec des feux de bengale pour accueillir la pré-nuit. Mais il fait bien jour en chacun de nous.

Nous avons vraiment fait un beau voyage... que l'on a poursuivi avec l'association de jumelage Peyrat-de-Bellac et les amis d'Alsace (qui, en 1939-1040 avaient, eux, fait un voyage obligatoire et déracinant)qui nous ont proposé de partager des gourmandises. Comme cela, presque entre amis de toujours... Qui se sont, bien sûr, jurés de se retrouver... en voyages intérieurs.

André CLAVE