Fil info
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
09:49RT : Les agriculteurs souhaitaient rencontrer la Préfète de la Creuse et le député, réunis hier à la préfecture de Guére… https://t.co/zkY4EfPrKN
08:56 avec Thomas Milon et Marion Haranger à , bourg perché dominant la et célèbre pour son école… https://t.co/wBsm2VP5fb

Le neuvième art dans son écrin

La 29e édition du festival BD en Périgord de Bassillac-et-Auberoche se déroulera du 18 au 21 octobre sous l’égide de David Prud’homme, l’invité d’honneur. Au programme, de nombreuses expositions sur plusieurs lieux de l’agglomération périgourdine, et une cinquantaine d’auteurs pour des rencontres et dédicaces.

La Marie en plastique, Rébétiko, Vive la marée, Mort et vif, Port Nawak, le prix essentiel à Angoulême en 2008, un Coup de cœur à Quai des bulles  à Saint-Malo en 2009, le prix Regards sur le monde à Angoulême en 2010, des collaborations avec Rabaté, Davodeau, Guibert... Ce ne sont là que quelques albums, prix et amis qui résument la carrière de David Prud’homme, l’invité d’honneur de cette 29e édition du festival BD en Périgord de Bassillac.
Il revient donc à Bassillac par la grande porte, puisque ce n’est pas là sa première participation. L’auteur est déjà venu à trois ou quatre reprises, dont une fois en 1996 quand le festival n’était encore qu’un salon modeste qui se déroulait dans les locaux de l’aéroport. Sa dernière venue date d’environ dix ans.
Derrière David Prud’homme, ce sont, comme chaque année, près d’une cinquantaine d’auteurs, dont douze femmes, qui seront présents sur le festival pour rencontrer le public et effectuer des dédicaces. Certains viendront de Belgique, d’Italie et il y aura même un dessinateur chinois, Zao Zé, et deux Africains : Al’mata du Congo et Adjim Danngar du Tchad.
Côté programme, outre les deux journées traditionnelles du samedi et du dimanche à l’issue desquelles sera remis le prix du public, le jeudi 18 octobre le festival fera escale aux Archives départementales à Périgueux pour le vernissage de l’exposition Gus BOFA, U713 et La guerre de cent ans à 18 h. Il sera suivi à 19 h du dévernissage de l’exposition Blexbolex à l’Espace culturel François Mitterrand. Le vendredi sera donc la journée consacrée aux scolaires avec la présence d’auteurs dans une trentaine de classes de l’agglomération périgourdine et la venue
d’une centaine de collégiens et lycéens sur le festival pour rencontrer des auteurs et assister à la projection de deux films d’animation. La grande nouveauté, c’est l’inauguration du festival à 18 h 30, qui sera suivie à 21 h à l’auditorium du centre socioculturel d’un concert dessiné intitulé Regarde-moi mieux par Mathieu Boogaerts, David Prud’homme et François Olislaeger (1). A la musique, on retrouvera donc Mathieu Boogaerts tandis que les deux autres artistes dessineront en direct. Ce concept pour le moins original avait été créé en 2017 à l’occasion des Rencontres Chaland de Nérac. A noter que les scolaires pourront assister à ce concert dans l’après-midi.
L’autre pendant du festival de la BD, ce sont bien évidemment les expositions, à commencer par celle consacrée à l’invité d’honneur, au cœur de la manifestation. Seront proposés au public des planches et des dessins originaux. Autre exposition, celle de Robin des bois à travers la bande dessinée, Cartooning for peace, une exposition de dessins de presse consacrée aux droits de l’homme et aux liberté fondamentales animée par la dessinatrice Cami, mais également Paloma de Marc Lizano à destination du public jeunesse, ou encore 932 hors les murs, qui présente le travail réalisé par Troub’s, Baudoin, Guerse, Placid, Maurel, Lelmède, et Pichelin dans le cadre de la résidence en cours à Chamiers. Et à noter enfin l’exposition exceptionnelle présentée à la mairie de Trélissac et consacrée à la bande dessinée africaine francophone et qui balaye six pays. Il s’agit d’une première en France.

(1) Tarif : 12 euros, 10 euros pour les adhérents au Sans Réserve et de l’amicale laïque de Bassillac, gratuit pour les moins de douze ans.

Pratique
Le festival de la BD est ouvert le vendredi 19 octobre de 18 h 30 à 20 h 30 et le samedi et le dimanche de 10 h à 18 h. Plein tarif un jour : 4 euros. Passe deux jours : 6 euros. Gratuit jusqu’à 18 ans, pour les étudiants et les demandeurs d’emploi. Entrée également gratuite sur présentation des billets du concert dessiné du vendredi soir et des séances programmées par Ciné Passion. Renseignements au 06 82 46 32 93 ou sur www.bd-bassillac.com