Fil info
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx

Guy Emery, tailleur de mémoire

Mémoire

A quelques semaines de l’installation d’un nouveau lieu de souvenir à Tulle, qui verra la mise en place de cinq monolithes en ardoise de Travassac, le sculpteur Guy Emery a laissé voir un aperçu de son travail.
Sortir des sentiers battus, pour donner un nouveau sens à la « mémoire ». En se voyant confier par la Mairie de Tulle, la réalisation d’un nouveau lieu de commémoration, Guy Emery, un artiste résidant à Lagraulière, a décidé de se détourner des représentations traditionnelles.
Pas question donc de voir un soldat français, baïonnette au canon, guidé par la liberté, ou une autre allégorie à la gloire des héros combattant pour défendre la mère patrie. «J’ai voulu éviter le piège de la représentation d’un personnage, dans lequel personne ne pourrait se reconnaître. Je me suis davantage concentré sur l’expression d’un sentiment de paix à travers des formes géométriques et symboliques », confie Guy Emery.En quête d’ardoises baroques
Le projet de l’artiste s’articulera autour de stèles de différentes tailles en ardoise de Travassac, la plus grande mesurant 2m50 et pesant plus de deux tonnes. Ces blocs de  pierre dressés feront écho à des personnages en mouvement. « C’est un hommage à la diversité des hommes (et des adolescents) qui se sont réunis et levés pour défendre une idée », explique Guy Emery.
Le sculpteur a ainsi travaillé cette pierre «dure et cassante» dans le but de l’épurer au maximum, tout en lui faisant garder son aspect naturel, comme si elle venait juste d’être extraite d’une montagne. « Je ne voulais pas que l’on puisse voir la trace de l’homme et de ses outils », affirme-t-il.
Au total, Guy Emery aura travaillé plus de dix mois pour façonner les œuvres. Dix mois, sans compter ni les heures passées dans les carrières de Travassac et Allassac pour trouver les meilleurs morceaux, ni celles passées dans son jardin à user les blocs, marteau et burin à la main. « Le temps de préparation fut très long car j’étais à la recherche de pierres baroques, avec des veinages de quartz », confie le sculpteur.
Le prochain lieu du souvenir  s’installera sur la place Martial- Brigouleix, derrière le siège du SCT (Bains-douches). Il sera  composé de cinq monolithes disposés sur un léger dénivelé, et orienté vers la statue monumentale située au sommet du Rocher des Malades. « L’actuel lieu de recueillement est assez difficile d’accès pour les anciens combattants. Avec ce nouvel emplacement, végétalisé et proche des lieux de ramassages scolaires, on espère mieux sensibiliser les jeunes générations à l’importance du devoir de mémoire », confie Yves Juin, élu communiste de la ville de Tulle. Ainsi, les jeunes tullistes pourront lire sur chaque cœur de bronze incrusté dans les blocs en ardoise les mentions «liberté», «égalité», et «amour»,
«amour» et «amour». « On a voulu sortir du triptyque traditionnel que l’on voit partout et qui est un peu redondant. Ici, nous voulons davantage créer un lieu d’harmonie générale », assure l’artiste.
Sortir du conventionnel pour donner à la mémoire un sens abstrait dans la forme, et figuratif de part son orientation, une audace de l’artiste dont seul le temps dira si elle est acceptée des Tullistes.